PluXml

PluXml est un CMS au même titre que WordPress ou Joomla. Malheureusement il n’est pas aussi connu que ces mastodontes, malgré le fait qu’il représente une bonne alternative pour créer un rapidement un site vitrine ou un blog sans prétention (ou même avec…)

Tout d’abord, voici quelques sites crées avec PluXml :

Ou voici une liste bien remplie de sites crées grâce à PluXml

Comme vous pouvez le voir, la différence avec un site généré par WordPress au niveau du design n’est pas forcément flagrante. En effet, tout dépend du développeur qui crée le template. On voit donc que ce n’est pas sur le design que se démarque réellement PluXml.

Après l’avoir utilisé pendant quelques mois pour des tests personnels et testé en production, je peux dire que PluXml mérite bien son nom (Plu = plume et Xml = Xml 🙂 ).

Vous l’aurez peut-être compris, en fait PluXml utilise des fichiers xml pour stocker les données tels que les articles, les commentaires, la configuration, les documents, les images, et les différentes pages du site.

racine PluXml

racine PluXml

dossier articles

dossier articles

articles xml

articles xml

Et chaque fichier .xml est composé comme ceci :

<xml version='1.0' encoding='UTF-8'>
    <![CDATA[Titre de l'article]]>
    <![CDATA[article.php]]>
    <![CDATA[ Ceci est le contenu de l'article ]]>
    <![CDATA[tags, mots, clefs]]>
    <![CDATA[description de l'article]]>
    <![CDATA[description, tags, mots, cle, referencement]]>

Portabilité

Cela représente un gros avantage surtout au niveau de la portabilité. En effet, les fichiers xml sont connus pour être facilement réutilisable par beaucoup d’environnement qu’il soit web, logiciel, etc… Les publications sont très facilement sauvegardables, restaurables, et transportables.

La taille

D’un point de vue taille, et performance, c’est aussi un point fort. Lorsque mon installation de base de wordpress pèse 10Mo, PluXml n’en fait que 1Mo. Au chargement du site, ca se voit réellement. Les pages sont générées en quelques secondes. Mais c’est normal, car WordPress utilise une batterie de plugin, widget, pages à mettre en place dès le chargement de la page, ce qui le rend un peu plus long.

Complet

PluXml ne prend que le strict nécéssaire pour fonctionner. Il n’empêche pas cependant d’utiliser des plugins crées par la communauté pour améliorer l’usage que l’on à de celui-ci. Askimet, le plugin anti-spam est disponible, un plugin pour rajouter un éditeur WYSIWYG, etc… Bien sur, tout ceci à un impact (moindre que pour wordpress, mais quand même) sur les performances.

Administration

PluXml dispose aussi d’une interface graphique pour gérér l’administration du site. C’est très basique, et il faut mettre les mains dans le cambouis si on veut réellement aller dans la customisation de son site. Je parle ici de css, et de php, ce n’est pas non plus la mer à boire. La communauté est existante, même si pas très grande, n’empêche qu’en cas de blocage, on est toujours content de trouver un topic sur le forum officiel qui nous aide.

Je vous invite à le découvrir par vous-même :

PluXml – Site Officiel